Novembre _live record (D. Burkhart)

from by odezenne

lyrics

- NOVEMBRE -


C'est avec les ambitions qu'on attrape le financier,
avec des munitions que dérape le policier.

C'est une condition de devoir nous laisser vivre,
la foule en érection est déjà bien ivre.

En réanimation dans des lits noirs et blancs,
ne tire aucune leçon de nos arracheurs de dents.

Ils crachent comme des cons sur le pavé des enfants,
les cigarettes s'allument à l'annonce de leur 13 ans.

C'est juste une épaisse brume de plus dans le présent,
un grumeau qui se glisse dans un liquide charmant,
un cuni bien triste dans une belle au bois dormant,
des poils qui s'hérissent sur un bras bien coiffé,
une pulpeuse nourrice dans un pavillon parfait.

On vit, on s'aime, à travers nos écrans.
On cache on garde nos envies dans des écrins.

Il y a des yeux qui débordent, des vieux qui te bordent,
des haches qui se dressent, des tresses qui se lient.

La détresse est visible, elle se couche dans nos lits.

Un matin de novembre nargué par un suçon,
ils ont repris la vie de n'importe qu'elle façon.

De l'accumulation, nait la révolution.
Une étincelle brille entre deux explosions.

Réveille tes instincts de ces morbides pulsions.
Les gens bien pensants vont quitter leurs fonctions.

Notre armée triomphante est rentrée dans Paris,
pénètre dans cette fente aux lèvres déjà meurtries,
un viole quand tu rentres dans une foule asservie,
brûler ces H & M et leurs 12 collections!
Du haut des H.L.M. certains n'ont qu'une saison!

Ça chuchote en coulisse et l'élève entend des sons,
les mômes s'établissent un nouveau dessein,
ça barbote dans l'abysse de nos belles flaques de sangs.

credits

from Rien _live record (D. Burkhart), released December 16, 2014
Universeul

license

all rights reserved

tags

about

odezenne Bordeaux, France

contact / help

Contact odezenne

Streaming and
Download help

Redeem code